Accès, localisation Plan du site Contact
Les communes
Réalisation Rouge Vif
www.rouge-vif.fr

MENTIONS LÉGALES

EDITEUR
Communauté de communes
du Val de Sarthe

27, rue du 11 novembre
72 210 La Suze-sur-Sarthe
Tél  02 43 83 51 12

DIRECTEUR DE PUBLICATION
M. Emmanuel FRANCO
Président de la Communauté
de communes du Val de Sarthe

RESPONSABLE DE REDACTION
Service communication

HÉBERGEUR
OVH.COM

Accueil > Les communes > Fercé-sur-Sarthe >

L'Eglise Saint-Pierre

sans titre

> Contacts

Mairie de Fercé sur Sarthe
3 rue de la Mairie
72430 Fercé sur Sarthe
Tél : 02 43 77 32 87
Mail : mairie@ferce72.fr
Web : fercesursarthe.fr
Horaires:
Lundi : de 14h à 18h
Mardi, Jeudi et Vendredi : de 9h à 12h
Mercredi : de 9h à 12h et de 14h à 17h

Dominique DHUMEAUX
Maire
Tél : 06.09.65.53.56
Mail : dominique.dhumeaux@neuf.fr
Philippe BERGUES
Adjoint
Mail : philbergues@gmail.com
Gérard GAUTIER
Adjoint
Mail : ggautier.mairie@gmail.com
Laurent NICOLLE
Adjoint
Mail : lnicolle.mairie@gmail.com
L’église est composée d’une longue nef unique de l’époque gothique ou plus ancienne encore. Le clocher quadrangulaire a été édifié en 1758 formant un clocher porche peu commun pour notre région. Le calcaire et le roussin sont les matériaux utilisés pour l’édifice.

En entrant, les fonds baptismaux sont d’un type assez rare : une cuve rectangulaire en ardoise séparée en deux par une plaque également en ardoise. Sa Forme le fait dater du XVIè siècle, mais son support en calcaire porte une inscription datée de 1697. Il est possible que le socle et la cuve soient un assemblage tardif de deux éléments différents. Sur le mur ouest , on observe une inscription funéraire sur pierre : Nicolas Beslot, marchand 1681.

Les murs de la nef ont conservé quelques traces de fresques. Le culte de sainte Barbe est souvent illustré dans les églises rurales : La sainte est identifiée par la tour qui évoque l’enfermement imposé par son père. Dans les campagnes, elle est invoquée pour protéger de la foudre.

Les retables et leurs toiles datent du XVIIIè siècle. Le retable principal de la Nativité est installé au dessus du maître-autel, au fond du chœur, mais en l’absence de transept, les retables latéraux (restaurés en 2004/2005) sont disposés en biais du chœur. Le tableau central est inspiré d’une toile de Rubens représentant une adoration des mages, l’ensemble est complété par deux scènes de l’assomption de la Vierge et de la présentation de la vierge au temple sur les retables latéraux. La toile centrale a été remplacée au XIXè siècle, rien ne permet d’être sûr qu’y figurait la Nativité plutôt qu’une scène de la vie de saint Pierre comme c’est souvent le cas lorsque celui-ci est le patron de l’église.

L’église présente également deux éléments de mobilier en bois : une chaire du XVIIIè siècle dont l’abat-voix sculpté représentant l’esprit saint a conservé ses couleurs vives et seize stalles du XVIIè siècle, achetées en 1744 et provenant de la chapelle du Gué de Maulny.

Pour terminer, deux statues anciennes en terre cuite du XVè siècle représentant la Vierge et l’enfant et sainte Catherine gardent les traces de polychromie. (plusieurs couleurs).

Par erreur, l’église de Fercé est souvent dénommée sainte Anne ; ce fait est dû qu’en 1660, le curé érigea dans la paroisse, la confrérie de sainte Anne (sainte très populaire) après avoir obtenu l’autorisation du pape Aléxandre VII et l’approbation de philibert-Emmanuel de Beaumanoir, évêque du Mans.